Ça suffit la discrimination!

Justin Trudeau et son gouvernement libéral mènent une guerre ouverte contre la liberté de religion depuis son élection en 2015.

Cependant, un récent rapport absolument choquant attire actuellement l’attention.

En janvier, le ministre de la Défense nationale a reçu le rapport final du Groupe consultatif sur le racisme systémique et la discrimination, mais les gens commencent à peine à se rendre compte de l’ampleur de son offensive contre les croyances traditionnelles.

Dans le rapport, on recommande au ministère de la Défense nationale de « ne pas envisager d’embaucher en tant que guides spirituels ou représentants et représentantes multiconfessionnels des candidats et des candidates à l’aumônerie affiliés à des groupes religieux dont les valeurs ne sont pas conformes à celles de l’Équipe de la Défense. »

Demander que les valeurs des aumôniers soient conformes à celles de l’Équipe de la Défense peut sembler innocent, mais, lorsqu’on lit plus loin, on constate que les « croyances abrahamiques » font partie des groupes religieux considérés comme n’ayant pas les valeurs requises.

En fait, on indique explicitement que les adeptes du christianisme, de l’islam et du judaïsme devraient être inadmissibles aux postes d’aumônier dans l’armée.

Comment se sentiront tous les membres de l’armée juifs, musulmans et chrétiens maintenant qu’ils ont été mis à l’écart comme n’étant pas en conformité avec les valeurs du pays pour lequel ils se battent? Le même rapport compare explicitement leurs croyances au pire type de racisme.

Le fait que ce rapport devait s’attaquer au racisme systémique et que sa conclusion consiste à exclure des membres appartenant à trois grandes religions démontre que le gouvernement actuel utilise constamment les minorités du Canada comme de simples outils politiques.

Les groupes ethniques, les nouveaux Canadiens et les nouvelles Canadiennes sont plus nombreux à déclarer avoir une affiliation religieuse que les Canadiens et Canadiennes de race blanche. Ce rapport ne constitue pas seulement un cas de discrimination religieuse, mais finit aussi par être raciste en soi.

J’aimerais que cette attaque du gouvernement envers la religion soit un cas isolé, mais pour les libéraux, le mouvement Woke est la seule religion admissible au Canada.

Selon la version libérale du Canada, les médecins et les infirmiers et infirmières n’ont pas de liberté de conscience relativement à leurs croyances.

Les organismes de bienfaisance n’ont pas de liberté de croyance. Trudeau a menacé de révoquer leur statut si leurs croyances n’étaient pas conformes aux siennes.

Des pasteurs risquent la prison simplement pour avoir abordé certains sujets avec des membres de leur congrégation.

Le peuple canadien n’oubliera jamais la fois où Justin Trudeau s’en est pris à des croyants qui géraient des entreprises, des camps d’été, des organismes de bienfaisance et des organismes communautaires avec ses attestations d’emplois d’été.

Et, bien entendu, nous ne pouvons oublier qu’il a totalement échoué à défendre la liberté de religion en restant silencieux face au projet de loi 21 afin de protéger son avantage politique au Québec.

En tant que chef, je défendrai la liberté de religion.  

Je m’opposerai au projet de loi 21.

Je mettrai fin aux pratiques discriminatoires qui traitent les croyances religieuses comme des obstacles empêchant les gens de recevoir l’aide du gouvernement.

Je montrerai moi-même l’exemple en prônant la diversité par ma collaboration avec des Canadiens et Canadiennes ayant des croyances différentes des miennes.

Nous ne pourrons être le pays le plus libre du monde que lorsque nous aurons mis un terme à ces attaques envers la liberté de religion.

Restez informé

Nom*
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.