Énergie et sécurité

La guerre en Ukraine a mis en lumière l’un des pires échecs stratégiques de tous les temps, soit le fait que nous ayons renoncé à notre sécurité énergétique.

Nous avons affaibli notre position dans le monde et laissé nos alliés conclure des accords avec des dictateurs pour maintenir leurs citoyens au chaud et en sécurité.

La partisanerie n’a pas sa place lorsqu’il est question de protection de l’environnement, et des solutions comme conduire des voitures électriques ne sont simplement pas abordables pour beaucoup de Canadiens et de Canadiennes. De plus, ce n’est pas une solution pratique dans différentes régions du pays où les températures chutent à -30oC en hiver. Sans parler des violations des droits de la personne par rapport aux enfants africains au Congo qui travaillent dans des mines de cobalt, métal utilisé dans la fabrication des batteries de ces véhicules électriques. Le monde dépend encore du pétrole et du gaz; le Canada ne fait pas exception. Nous devrions être en mesure de nous approvisionner nous-mêmes, et non dépendre de la Russie, de l’Arabie saoudite ou du Venezuela.

Attendre qu’une révolution électrique ait lieu n’est pas une stratégie pour la stabilité énergétique et la sécurité.

En tant que chef, je ferais quatre choses.

Premièrement, j’entamerais des démarches pour cesser d’importer du pétrole non éthique aussitôt que possible. Nous n’aurions jamais dû financer des dictateurs et leurs régimes douteux.

Deuxièmement, j’annulerai la taxe sur le carbone. Les familles à moyen ou faible revenue ne devraient pas avoir à assumer « la part du lion » pour protéger l’environnement. La taxe sur le carbone est un fardeau pour ceux qui ont le moins les moyens de la payer. Un 100 $ de plus pour conduire une voiture et plusieurs centaines de dollars pour chauffer une maison sont des montants insignifiants pour un riche, mais ils peuvent priver de repas de nombreuses personnes en difficulté.

La troisième partie de mon plan consiste à faire du Canada une nation indépendante en matière d’énergie. Je ne vois pas pourquoi nous devrions importer de l’énergie d’autres pays. Aucun dirigeant étranger, éthique ou non éthique soit-il, ne devrait avoir du pouvoir sur nous en se servant de notre besoin d’énergie.

Enfin, je ferai du Canada une superpuissance énergétique mondiale. Nous possédons la troisième réserve prouvée de pétrole au monde. Nous avons les technologies les plus propres. Nous devons rendre le pétrole canadien accessible d’un bout à l’autre du pays et l’acheminer vers les marchés étrangers; c’est une façon d’être responsable sur le plan de l’environnement.

Êtes-vous d’accord?

Restez informé

Nom*
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.