La monnaie numérique peut-elle nous sauver?

Je comprends que nous sommes dans une course à la chefferie et que chacun essaie de faire les manchettes, mais il y a des répercussions à ce que nous, qui travaillons pour le public et aspirons à la direction du parti, faisons et disons.

L’inflation détruit les budgets des familles et rend la vie quotidienne inabordable. Mais si vous aviez pris 1000 $ dans votre compte de banque pour l’investir dans le Bitcoin lorsque Pierre Poilievre a dit aux Canadiens que c’était une excellente façon de choisir de ne plus adhérer à l’inflation, cet investissement vaudrait seulement 660 $ aujourd’hui.

J’ai travaillé comme avocate pendant plus de deux décennies. Je suis très consciente qu’il y a des conséquences aux actions, et en tant que gouvernement à venir, nous devons être responsables de nos paroles.

Le gouvernement a fait une chose horrible et répréhensible en gelant les comptes de banque de citoyens canadiens respectueux de la loi à cause de dons qu’ils ont faits. Justin Trudeau mérite de perdre les prochaines élections rien que pour cette décision autoritariste.

Mais nous ne devrions pas réagir en disant aux Canadiens de mettre tous leurs œufs dans le panier électronique qui est mûr pour des abus encore pires.

Je ne suis pas contre le bitcoin, quoique ce soit un produit très instable. Les Canadiens devraient être libres de prendre les décisions financières qu’ils croient les meilleures pour eux-mêmes. Mais je suis extrêmement inquiète des répercussions de la monnaie numérique dans son ensemble.

L’acceptation générale et l’utilisation quotidienne de la monnaie numérique sont les façons les plus rapides pour le gouvernement de mettre sur pied un système de crédit social.

Nous vivons déjà dans un monde où les entreprises et nos propres appareils électroniques partagent beaucoup trop de renseignements au sujet de nos habitudes d’achat. Lorsque nos dollars mêmes sont purement numériques, ce serait une affaire de rien pour le gouvernement de commencer à forcer les entreprises, comme ils l’ont fait avec nos banques, à partager les renseignements nécessaires à l’établissement d’un système de crédit social. Ils ont déjà inscrit le Canada à la version « voyage international » d’un tel système, avec le coparrainage du Forum économique mondial.

Beaucoup commencent à songer que le revenu universel de base sera bientôt réalité, mais s’il était lié à une devise numérique centralisée, cela permettrait au gouvernement de refuser d’accorder de l’aide à certaines personnes. 

Quand on lit tout cela, on peut trouver que c’est extravagant… sauf que le gouvernement a déjà, à différentes occasions, décidé que les personnes qui ne sont pas d’accord avec lui ne pouvaient pas recevoir d’aide gouvernementale (en anglais seulement), ne pouvaient pas voyager dans leur propre pays (en anglais seulement), ne pouvaient pas avoir accès à leurs propres comptes de banque (en anglais seulement).

Ce serait donc simplement de la prochaine étape logique. 

La réponse n’est pas de pousser les Canadiens à une plus grande acceptation de la monnaie numérique, c’est plutôt de remplacer ce gouvernement incroyablement corrompu et d’enchâsser les droits et libertés des Canadiens dans la loi de sorte que nous n’ayons plus jamais à craindre cette sorte d’abus par autoritarisme de la part d’un gouvernement. Que pensez-vous de la monnaie numérique?

Restez informé

Nom*
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.