Le budget libéral-néodémocrate est égoïste

Lorsque j’ai ouvert mon cabinet, je ne me suis pas versé de salaire pendant un certain temps. Je savais qu’il valait la peine à long terme d’employer plus de personnes et d’offrir de bons prix à mes clients. Et j’ai eu raison.

Quand la récession de 2008 a fait pression sur mon entreprise, je me suis fait un point d’honneur d’assurer le bien-être de mes employés avant de me verser un salaire. Investir dans des personnes dignes de confiance et qui travaillent dur génère toujours plus de richesse que l’égoïsme.

Nous avons un gouvernement égoïste. Il ne pense qu’à faire bonne figure à court terme. Il se moque de ruiner notre avenir. Il n’est pas gêné d’emprunter des milliards de dollars de nos enfants.

Le budget d’aujourd’hui, tout comme l’accord entre les libéraux et les néodémocrates, n’est qu’une tentative du gouvernement pour s’accrocher au pouvoir, peu importe ce qu’il en coûte aux Canadiens et Canadiennes.

Mais ça ne fonctionnera pas. Les Canadiens et Canadiennes en ont assez et je suis convaincue que nous gagnerons les prochaines élections.

En tant que chef du Parti conservateur, je vais changer la donne, car je connais par expérience les bienfaits d’investir dans les Canadiens et Canadiennes qui travaillent dur.

Je stimulerai l’économie grâce à des mesures incitatives à l’intention des petites et moyennes entreprises qui emploient 80 % des Canadiens et Canadiennes.

Je ferai à nouveau du Canada un excellent endroit où investir et je révoquerai les politiques qui empêchent la mise en valeur de nos ressources naturelles. Sous ma direction, le Canada deviendra le plus important producteur de pétrole éthique du monde. Je me ferai aussi la championne de notre secteur agricole. Les fermiers ne serviront plus de monnaie d’échange; ils serviront plutôt à générer de la richesse et à stabiliser nos chaînes d’approvisionnement afin de nous protéger contre l’inflation alimentaire dans le monde.

Je rendrai les logements abordables pour tous les Canadiens et toutes les Canadiennes, non pas en injectant de l’argent dans des programmes gouvernementaux, mais plutôt en réduisant la bureaucratie qui ralentit le développement et fait augmenter les prix.

J’investirai dans le type d’infrastructures qui contribueront à l’acheminement de tous nos produits vers les marchés. Le Canada redeviendra un pays vendeur au lieu d’être un pays acheteur.

J’éliminerai progressivement le déficit et équilibrerai le budget en investissant dans les Canadiens et Canadiennes, en faisant confiance à leur éthique de travail et en réduisant la bureaucratie.

Il est temps d’aborder les budgets de façon à aider les Canadiens et Canadiennes à réussir au lieu de s’accrocher égoïstement au pouvoir.

Êtes-vous d’accord avec moi? Faites-le-moi savoir!

Restez informé

Nom*
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.