Pas de passe-droit pour les auteurs de violence

Les lois devraient protéger les gens.

Historiquement, la violence contre les femmes a augmenté au même rythme que la consommation d’alcool des auteurs des crimes. Alors pourquoi la Cour suprême déclare-t-elle qu’une personne n’est pas responsable de ses actes (en anglais seulement) lorsqu’elle est suffisamment intoxiquée pour être considérée comme étant en état de « perte de maîtrise » de soi?

Lorsque le plus haut tribunal du pays ne protège pas les femmes victimes de violence aux mains de personnes ayant consommé de l’alcool ou des drogues de leur plein gré, on s’attend à ce que le parti au pouvoir cherche à remédier immédiatement au problème. Les libéraux ont plutôt décidé de présenter le projet de loi C-28, lequel est loin de régler le problème.

Je suis devenue avocate, parce que je voulais défendre les droits des gens.

Les droits d’une personne ne devraient pas être mis de côté parce que quelqu’un d’autre a choisi de s’intoxiquer.

Les femmes vulnérables ont besoin de savoir que le système de justice les protègera. Elles ne devraient pas craindre que leurs attaquants n’échappent à la justice parce qu’ils étaient considérés comme « suffisamment intoxiqués » quand ils ont posé des gestes inappropriés.

La sécurité des femmes du Canada est plus précaire qu’il y a quelques années.

En tant que première ministre, je présenterai les projets de loi les plus robustes envisageables afin de limiter les dommages de cette terrible décision.

Je m’appuierai sur mes décennies d’expérience en tant qu’avocate pour créer une loi qui responsabilisera à nouveau les individus pour leurs actes afin qu’ils rendent des comptes pour le mal infligé aux autres. Si une personne choisit d’agir de manière irresponsable en s’intoxiquant, elle devra en assumer les conséquences.

Nous rendrons le Canada plus sûr pour les personnes vulnérables et plus dur pour les auteurs d’actes de violence.

Les mots-clics, les mots à la mode et les slogans n’assureront en rien la sécurité des femmes. Je suis prête à diriger un gouvernement qui prend la sécurité publique au sérieux et à réparer les dommages causés à notre pays par les libéraux.

M’aiderez-vous à bâtir un gouvernement véritablement juste?

Restez informé

Nom*
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.